Fazil Hüsnü Daghlarca (1914 – ) – trad. Ahmet Soysal.

Kocaman

Bazan azalarnïm büyür,
Gece içinde, gam içinde.
Dinlerim sessizlighin sonsuzlughundan,
Devler merhabasïnï.

Sïhhatim, bashka sïhhatlere karshï, ashk ile,
Havada uyanmïsh kadar;
En eski bahçekerin mevsiminden,
Bahtiyar.

Kuzularla dolmush koyun sürüleri gibi,
Gittikçe beyaz zamanï;
Ayaklarïm daghlarla, ellerim rüzgarlarla,
Kocaman!

Immense (1943)

Parfois mes membres grandissent,
Dans la nuit, dans l’affliction,
J’écoute depuis l’infini du silence,
Le bonjour des géants.

Ma santé, en face d’autres santés, avec amour,
Autant que réveillée dans l’air;
De la saison des plus anciens jardins,
Heureuse.

Comme les troupeaux de moutons remplis d’agneaux,
De plus en plus blanc est son temps;
Mes pieds avec les montagnes, mes mains avec les vents,
Immenses!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s