Céder sur son désir / le bodhisatva

Sagâramatisûtra:
Grâce à l’énergie avec laquelle il se refuse à abandonner l’aspiration à l’omniscience et s’y tient ferme par la force de son coeur, grâce à cette perfection, il ne quitte pas le cycle des naissances même et continue à mûrir les racines de bien. Telle est la perfection de son energie.

(C’est-à-dire que si le bodhisatva abandonnait son aspiration à l’omniscience, il quitterait le cycle des naissances, il trouverait le nirvana. Et cesserait la chaîne de ses existences de charité.)

Et aussi, même si son corps est dispersé, sans confusion il fait surgir ce joyau qu’est l’élévation du coeur vers l’omniscience, il n’a d’égard que pour l’Eveil, il n’a de considération que pour la paix de l’extinction. Telle est la perfection de l’absorption.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s