La lecture à Rome / E. Valette-Cagnac.- Belin, 1997

[Introduction] Important, rend en partie inutile l’article projeté.

Chap. I: Les ambiguïtés de la lectio tacita.

p.29: Contrairement à une idée longtemps admise, de nombreux textes latins attestent l’existence de la lecture silencieuse, et cela bien avant l’époque de saint Augustin. D’un point de vue strictement chronologique, ces attestations ne sont pas surprenantes: on sait que la lecture silencieuse existait déjà dans la Grèce classique (voir E.G. Turner, Athenian Books in the Fifth and Fourth Centuries BC, Londres, 1952).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s