Sauver le monde 2 (commentaire sur Reprises)

Commentaire sur Le langage vs la langue:

Les sciences du langage ne sont pas pour moi, je le crains, un sol bien ferme. Je ne suis pas sûr de bien comprendre la distinction entre la langue et le langage au-delà du trivial, à savoir que le langage serait la faculté où la langue serait une actualisation de cette faculté. Mais il ne semble pas que ce soit dans ce sens que tu utilises le mot « langage ». Le langage ici n’est-il pas chez toi, ici, ce que les Grecs disaient « logos »?
La bicyclette est un effet de langage comme tel grand texte littéraire, je veux bien, mais elle n’est pas un dispositif signifiant, me semble-t-il, sauf par une opération supplémentaire que je dirais volontiers littéraire ou poétique. En d’autres termes, si la bicyclette a sans doute plus fait pour changer le monde que la Recherche (pour rester synchronique), elle ne saurait comme la Recherche le fait pour ses lecteurs aider à le sauver (voir les titres de nos billets).

Finalement, dans ta critique des professionnels et virtuoses de la langue, n’y a-t-il pas la critique de la confusion (d’origine marxiste) entre sauver et changer, l’idée qu’on ne peut sauver le monde qu’en le changeant?

Je ne voudrais pas que notre échange éclipse ce sur quoi nous sommes d’accord, à savoir la critique de la calomnie du monde (et du monde des objets techniques) et de la prétention hégémonique des gens de lettres et autres professionnels de la parole. Tu remarqueras d’ailleurs que la façon dont Thomas pense la prophétie (mais cela peut être appliqué à la littérature) interdit toute appropriation, toute légitimation de statut.

3 réflexions sur “Sauver le monde 2 (commentaire sur Reprises)

  1. Je recherche depuis toujours un passage de la Recherche que j’ai peut-être fantasmé, où il est question, si je me souviens bien, de Chopin et Debussy, où le narrateur se moque des snobs qui prêtent à Debussy une immense supériorité sur Chopin tout simplement parce que Debussy est ‘plus moderne’ et peut-être plus difficile. Et le narrateur oppose 2 arguments: 1 en surface, et 1 en profondeur. L’argument de surface consiste à dire que Debussy, bien sûr, adore Chopin, argument qui serait suffisant à distinguer les snobs des vrais amateurs d’art. Mais l’argument pour moi décisif est celui-ci: le narrateur rappelle que la supériorité de quelque artiste ou quelque oeuvre que ce soit, même dans le cas où elle est bien réelle, ne se communique pas par contagion automatique à l’amateur, et que, par conséquent, il n’y a aucun sens à se vanter de ses goûts. ‘Debussy est peut-être supérieur à je ne sais qui (sûrement pas Chopin), mais le fait que vous défendiez Debussy ne vous rend pas automatiquement supérieur à celui qui défend je ne sais qui’.
    Or, je vois qu’il y a des réponses à faire à ce raisonnement, et je ne doute pas que tu trouveras cette juste réponse (en fait, nous en avons déjà discuté, il y a peut-être 3 ans ou 23 ans, je ne sais plus). Mais, selon moi, suivant mon expérience, c’est là autour que tout se joue. On ne me fera pas lacher que certaines personnes ont affaire à un champ culturel très étroit (parle-nous de musique indienne ou pakistanaise, je te parlerai de roman-photo et de cinéma de série B, parlons ensemble de cinéma indien) et que dans le rapport à cette culture monotone ils se hissent à un haut niveau de perception. Tandis que d’autres vont à l’opéra et au théâtre 6 fois par mois (nous connaissons toi et moi les parisiens) et sont des cuistres.
    Que je précise: Je pense que la vertu de l’oeuvre d’art peut se communiquer par contagion à m’amateur. Je considère même que c’est là le but de l’expérience artistique. Je souligne seulement que cela ne se fait pas automatiquement, dans tous les cas.
    Voilà, je me suis peut-être éloigné du sujet, mais comme l’enseignait Nietzsche, nos raisonnements se fondent sur des motifs très personnels (il doit parler de ‘moralité’). Or, j’essaie de rendre mes motifs personnels aussi clairs que possible.

    J'aime

  2. Ping: cercamon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s