Une réflexion sur “Le livre et le réseau: Gilles Deleuze et Michel Foucault

  1. Quel même et triste délire ou pur ressentiment du discours universitaire moderniste dans le champ de l’histoire dudit fait religieux ou spirituel que d’enfermer la Torah dans le judaïsme de style politique, nationaliste, communautaire ou pire sioniste ou l’Evangile dans le christianisme clérical ou encore le Coran dans une théocratie qui ignorerait tout de l’aristodémocratie (Platon, Nietzsche, Derrida, Major… Agamben, P. Legendre H. Corbin… J L Nancy… M. Cherif….)

    Refuser de considérer le procès de la Révélation abrahamique comme une pure révolution éthique dans l’ordre de la foi, de la « conversion spirituelle » c’est surveiller, punir, administrer, disciplinariser l’Un de la Révélation au mépris du multiple, de la multitudo dont il se propage sur un mode d’autant plus viral qu’il constitue avec quelquese autres aventures de l’esprit humain (la psychanalyse, l’art…. ?) un véritable dispositif anti-drogue dans ce qui constitue la pente la plus basse des impasses croissantes du Malaise dans la civilisation: le fétichisme de l’argent, le discours capitaliste tel que Lacan en constitue le mathème.

    IO

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s