« Nation » chez Littré

Dictionnaire de la langue française d’Emile Littré (1872-1877), article « nation »:

1°- Réunion d’hommes habitant un même territoire, soumis ou non à un même gouvernement, ayant depuis longtemps des intérêts assez communs pour qu’on les regarde comme appartenant à la même race.

(Les 8 premiers exemples donnés sont tirés de Bossuet.)

La grande nation, nom donné d’abord à la France républicaine, et dont l’empereur Napoléon 1er se servit pour désigner après ses victoires la nation française.

6°- Dans l’ancienne université de Paris, nom donné à certaines provinces qui la composaient. L’université était formée de quatre nations, qui avaient leurs titres particuliers : l’honorable nation de France, la fidèle nation de Picardie, la vénérable nation de Normandie, la constante nation de Germanie ; c’étaient les procureurs de ces nations, avec les doyens des trois facultés supérieures, qui formaient le tribunal du recteur.

8°- Collége des quatre nations, collége fondé par Mazarin, pour recevoir les élèves appartenant aux provinces espagnoles, italiennes, allemandes et flamandes nouvellement réunies à la France.

Nation dans l’ancienne langue signifiait aussi, comme en latin, naissance, nature.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s