Yeats, « The Adoration of the Magi » (1897)

les notes cercamondines

Yeats, « The Adoration of the Magi » (1897)

J’étais assis et lisais tard dans la nuit, un peu après ma dernière rencontre avec Aherne, quand j’entendis frapper légèrement à ma porte; et trouvai sur le seuil trois hommes très vieux avec de solides bâtons dans leurs mains

Voir l’article original 2 402 mots de plus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s