Benoit XVI et l’Islam: Malek Chebel

Le Monde.fr : La longue quête d’un islam des Lumières

Le déclin de l’islam a commencé, en effet, avec la Reconquista catholique de l’Espagne en 1492. Jusque-là, sa vitalité intellectuelle était sans comparaison. 1492 est une date à marquer au fer rouge. Elle signe la fin de la maîtrise musulmane sur le monde physique, l’exploration de la nature, la curiosité philosophique et scientifique. C’est l’échec du projet musulman fondé sur la rationalité. 1492 : les musulmans sortent de l’Histoire. 1492 : les chrétiens rentrent dans l’Histoire avec la découverte de l’Amérique.

Pour l’islam, la tradition critique – et de l’autocritique – n’a jamais été une discipline significative. L’islam a toujours fonctionné sur le trépied suivant : les « guerriers » qui se réclament du djihad, les « théologiens » qui leur fournissent une légitimation sacrée, et les « marchands » qui financent. Au-dessus : le calife ; mais, à la marge, toujours, les intellectuels, les libres-penseurs, les philosophes…

Je reconnais à chacun le droit de nous interpeller sur nos failles et nos déficiences. Nous avons besoin du regard de l’autre pour progresser dans la voie des réformes. Je reconnais donc le droit à toute autorité d’une autre religion de nous alerter. Pour autant, je suis dubitatif devant l’argument selon lequel l’islam serait intrinsèquement violent. Cette idée ne favorise en rien le dialogue.

Là est le problème : on met trois semaines pour fabriquer un terroriste, trente ans pour fabriquer un intellectuel critique. Tant qu’on est dans ce rapport pervers au temps, on sera la proie de cette violence à bas prix qui éclabousse l’ensemble de la communauté. Tant qu’on n’a pas pris le parti de former des esprits critiques, capables d’interpréter le texte, de dialoguer avec l’autre, on sera toujours à la recherche d’un islam de paix perdu, d’un islam des Lumières.

6 réflexions sur “Benoit XVI et l’Islam: Malek Chebel

  1. les musulmans ne sont jamais sorti de l’istoire;mais il ya toute une machination mise en place par les media pour descendre les musulmans; évidement les projecteur sont allumé sur les ceux ki tabassent leurs femmes …moi je dit en aparence les chrétiens dominent mais en réalité…

    J'aime

  2. Monsieur Malek Chebel a raison de dire que nous musulmans nous avons besoin du regard de l’auter pour progresser dans la voie du progres.Cessons nous musulmans de mettre toutes nos fautes te derives sur les autres, les occidentaux! Sachons accepter les critiques sur nos interpretations de l’islam et sur notre gestion de cette religion!

    J'aime

  3. Je vous écris ce message pour vous signaler l’existence du site

    http://www.islam-documents.org

    Plus de 20 000 documents sur la naissance de l’islam. Dans un but de dévoilement, scientifique et critique, et parfois moqueur. Il s’agit de la plus grosse ressource documentaire sur le sujet , au contenu souvent inédit et toujours authentique: les biographies de Muhammad (SIRA), extraits des chroniqueurs musulmans (Tabari…), recueils biographiques (Ibn Sad), versets coraniques, commentaires coraniques (TAFSIR), les corpus principaux de traditions (HADITH) inscriptions arabes, codes juridiques, géographes arabes, auteurs chrétiens orientaux et byzantins (et meme des sources chinoises!).

    J'aime

  4. dans Islam pour les nuls (très objectif) de sohaib sultan adapté en français par malek chebel on trouve une exposition des principaux tafsir dont celui d’ibn kathir. j’ai été étonné de trouver ce qui me semble être une idée reçue d’une certaine opposition d’ibn kathir aux israyliats. Si ibn kathir rejette dans son tafsir les interprétations étrangères il me semble que l’idée reçue est de limiter l’impact de cet auteur au tafsir. Dans ses « histoires des prophètes » ibn kathir consacre un long chapitre à la 12 ème Sourate. Il évoque notamment l’eunuquat du maître de joseph pour expliquer que joseph finit par épouser la jeune femme qui l’avait accusé. Il ose critiquer les exégètes précédents qui avaient conclu que les aveux de la jeune femme 12.51 ne pouvaient avoir été dits par elle mais pas joseph. Cette opinion à laquelle ibn kathir ne souscrivait pas dans son livre d’histoire a été reprise par jacques berque dans « relire le coran » comme « preuve » que le coran serait fait de versets entrelacés (toutes les cases y sont mais pas dans le bon ordre pour berque)Il me semble que cette opinion est indéfendable pour l’exemple qu’il cite car l’histoire de joseph est racontée par la sourate dans un ordre linéaire qui suit la chronologie des faits du livre de la genèse. Berque il est vrai annonçait intuitivement les progrès de l’analyse rhétorique (michel cuypers notamment) Pourquoi la jeune femme n’aurait-elle pas pu dire cela ? il n’y a aucune raison interne dans la sourate qui permet d’avancer cette affirmation ( dans sa traduction du coran berque ajoute même un passage entre crochets qui n’est pas coranique mais est son interprétation personnelle). Si, par contre, on compare le texte chrétien de la vulgate latine avec la bible hébraïque on constate que les versets genèse 39.1 et 40.2 ont subi une modification de sens l’eunuque du pharaon chef des sacrificateurs (un prêtre castré comme on en rencontrait encore dans le culte de cybèle) est devenu chef des gardes ce qui est un anachronisme et l’eunuquat des deux compagnons de prison est également passé sous silence. l’idée reçue de berque viendrait donc de la vulgate latine ? un autre orientaliste AL de Prémare évoque dans son livre « fondations de l’islam » les hadiths cités par ibn kathir dans son tafsir pour justifier les rejet des israyliats. Si l’on compare ces hadiths avec les versets 1 à 3 et le dernier verset de la 12ème Sourate il me semble que ce n’est pas du tout ce que le Prophète (le Salut soit sur Lui) reprochait à Omar qui lui apportait des « extraits ou résumés ou morceaux choisis de la thora)Il me semble que sa critique portait plutôt sur les sources et l’origine des textes sur peut-être la traduction ? La Sourate reconnaît que le Prophète (le Salut soit sur Lui) lui même avait été inattentif à ces récits. La Sourate 12 serait donc une méthode pour apprendre à lire correctement les Révélations antérieures.
    J’aimerais connaître l’opinion de Monsieur Chebel sur cette importante question qui mettrait mieux en lumière l’extraodinaire objectivité et l’audace exégétique de Ibn Kathir dont nos frileux commentaires contemporains pourraient davantage s’inspirer

    J'aime

  5. dire plutot le declin des musulmans .le prophete mohamed s ou selam l avait dit si vous vous ecarter de l islam le pire est votre destinee ( il y a un seul islam ) le derapage c est l oevre des hommes .quant au terrorisme il a toujours exister la mort de jesus en es la preuve indiscutable;

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s