Thomas a Kempis, De imitatione Christi, I, c.5, n.1 f

([Gerae/Lipsiae 1847 ] p.12f.):

Veritas est in Scriptus sanctis quaerenda, non eloquentia. Omnis scriptura sacra eo spiritu debet legi, quo facta sunt. … Non te offendat auctoritas scribentis, utrum parvae vel magnae literaturae fuerit; sed amor purae veritatis te trahat ad legendum. … lege humiliter, simpliciter et fideliter; nec unquam velis habere nomen scientiae. Interroga lebenter, et audi tacens verba Sanctorum.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s