Nos intellectuels… (fragments de journal)

Vendredi 28 mars 2008

18:30.- Dans le train.

Nos grands intellectuels se révélant au soir de leurs vies ce qu’un long cauchemar dogmatique les empêchaient d’être: Barthes un essayiste, avec le B. par lui-même ou les Fragments, un homme de lettres, Foucault un historien, avec l’Histoire de la sexualité. Les poses dogmatiques, les prétentions à la subversion radicale finalement déposées, plus profondément peut-être un surmoi sartrien, enfin levé… Et l’un comme l’autre ensuite meurent trop vite.

C’est du moins ainsi que moi je l’avais vécu, deux fois, à deux moments assez différents de ma vie. Avec à chaque fois une petite joie et ensuite un deuil, le sentiment d’une perte non seulement pour l’homme mais pour l’occasion manquée de l’accomplissement d’un destin, d’un devenir comme disait Deleuze.

Lundi de Pâques, 24 mars 2008

9:30.- Semaine Foucault à la Fabrique de l’Histoire, aujourd’hui pour commencer Paul Veyne. Paul Veyne explique Foucault, et son impact, par une philosophie du hasard, de l’arbitraire: l’histoire n’a pas de sens, l’amour signifie des choses différentes selon les époques: les désirs pour l’Antiquité, la chair pour le Moyen Age, le sexe pour l’époque contemporaine, et peut-être le gender aujourd’hui. Bref, nihilisme.

Me rappelle pourquoi à moment donné je me suis éloigné de Foucault: par opposition au nihilisme. Eloignement relatif, cependant. D’une part j’avais été très intéressé par le dernier Foucault, celui de l’Histoire de la sexualité, (chez qui je voyais, ou croyais voir, un retour vers des pratiques historiques plus « saines » (!) – le passage d’une conception du mouvement historique comme succession (arbitraire) d’états à une conception narrative de l’histoire comme entremêlements d’intrigues), d’autre part j’ai pu rencontrer l’homme Foucault du temps où je travaillais à la BN et qu’il était un des piliers de l’Hémicycle. Même si je n’ai échangé avec lui que quelques phrases fonctionnelles, de le voir travailler était suffisant pour susciter un respect et une admiration de l’homme, de l’intellectuel pratique. Ainsi je suis revenu ponctuellement à Foucault pendant toutes ces années, au hasard de mes pérégrinations théoriques dilettantes, sans jamais revenir sur mon éloignement pour ce que je percevais comme sa position de base (mais à vrai dire sans vraiment théoriser cette opposition: il me suffisait de renifler le nihilisme, chez lui comme chez d’autres).

Paul Veyne articule sans cesse son exposé sur Foucault par l’opposition / complémentarité des statuts de philosophe (pour lui Foucault est philosophe) et d’historien (lui, Veyne, est historien). Mais Foucault lui-même, qui, PV le raconte, trop sommairement, ne réussit pas à s’entendre avec les historiens patentés, Foucault refusait de se définir comme philosophe. Il y a dans ça un petit côté: je suis oiseau, voyez mes ailes, je suis souris, voyez mon poil.

Paul Veyne voit Foucault comme inchangeant, toujours tel, philosophe, qu’il l’a d’abord fasciné. Il lui a donné sa philosophie spontanée d’historien. Et comme il n’est pas philosophe, Veyne se contente d’une version assez sommaire de la philosophie de Foucault – pendant l’heure que dure l’interview, le nom de Nietzsche n’est jamais cité. Chez Foucault cependant, il y a bien une évolution qui montre un travail souterrain du philosophe.. Chez Nietzsche le nihilisme est explicitement traité comme un problème (à la Nietzsche, c’est-à-dire par la juxtaposition d’énoncés contradictoires), Foucault, en refusant d’endosser le costume du philosophe, traite l’aporie nihiliste dans sa pratique d’historien. On pourrait résumer le parcours de Foucault comme le devenir-historien (à la Deleuze) d’un philosophe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s